étoiles Le rôle des pictogrammes étoiles
Les pictogrammes et le trouble du language

Les pictogrammes sont des outils qui offrent un support visuel, tant au niveau de la routine, du jeu ou de l’apprentissage. Ils sont donc une base solide pour tout intervenant ou parent désirant favoriser le développement du langage chez l’enfant.

 

 



Les activités proposées permettront de préciser l’articulation et la parole et aideront l’enfant dans l’élaboration de ses premières phrases.

 

 

La correspondance image-texte contribuera également à l’apprentissage de la lecture en permettant à l’enfant de développer du même coup son vocabulaire et sa compréhension.  Cet outil amplifiera le plaisir du langage oral et écrit, bien souvent altéré lors d’un trouble tel que la dysphasie ou la dyslexie.


Il vous permettra de confectionner votre propre matériel didactique et de l’adapter à la compréhension de l’enfant et à la notion que vous désirez aborder avec lui.  Créer des horaires, des jeux éducatifs, un tableau des émotions, des fiches d’exercices, des affiches, des séquences et des scénarios deviendra un jeu d’enfant grâce à ces illustrations ludiques et invitantes. 

Les pictogrammes et le scénario social

Le scénario social est un outil d’intervention qui a été développé par Carol Gray en 1991.  J’apprécie particulièrement cet outil, car il permet à mon fils d’être la vedette d’une petite histoire.  Je peux lui expliquer de manière amusante quel comportement adopter selon une situation donnée et quels en sont les avantages. Les scénarios me permettent d’introduire de nouvelles règles ou encore une nouvelle routine.  Qui plus est, ils m’aident à communiquer enfin avec lui.


Le scénario permettra à l’enfant autiste de mieux saisir le monde qui l’entoure, vous aidera à communiquer et à vous comprendre un peu mieux tous les deux.  Aujourd’hui, je compose mes scénarios sur le coin d’une table et souvent mon fils accourt pour lire au fur et à mesure ce que j’écris.  Ce que j’ai à lui dire a désormais de l’importance à ses yeux et c’est merveilleux!



10 règles à respecter pour un scénario social réussi :
- 1 -

Le premier scénario doit souligner une habileté ou une situation sans problème

- 2 -

Un scénario sur deux devrait simplement mettre en relief une réussite accomplie par l’enfant, et ce, afin de développer son estime de soi.

- 3 -

Présentez le scénario selon le goût et la compréhension de l’enfant, par exemple : petit livre d’histoire avec une image par page, texte de haut en bas pour ceux qui maitrisent mieux la lecture, scénario filmé sur vidéo ou livre audio, etc.  «Il faut apporter autant d’attention et de soin dans la présentation d’un scénario social qu’il en a fallu pour écrire un scénario adapté à la situation et aux besoins particuliers d’un élève. » (Carol Gray, 1994).

- 4 -

Insistez sur le comportement désiré plutôt que sur celui que l’on souhaite voir disparaitre, par exemple, vous pouvez dire : « Quand je fais attention aux objets et que je touche mes amis doucement, je suis calme. »

- 5 -

Allez toujours à l’essentiel et composez une histoire courte et directe.

- 6 -

Employez le « je » et évitez d’utiliser le nom des personnes concernées afin que le scénario puisse s’appliquer à n’importe quel adulte responsable ou ami, par exemple, vous pouvez dire : « Quand je veux aller dehors, je demande à un adulte. »

- 7 -

Présentez-lui dans un lieu paisible, à l’abri des distractions.

- 8 -

Lisez-lui une à deux fois par jour et lorsque l’occasion s’y prête, c’est-à-dire, avant l’activité ou après le comportement problématique.

- 9 -

Vérifiez la compréhension de l’enfant, par exemple : faites-lui pointer les images ou le texte au fur et à mesure que vous lui en faites la lecture, posez-lui des questions pour vérifier sa compréhension ou demandez-lui d’en faire la lecture à haute voix, si possible.

- 10 -

Laissez traîner le scénario social de manière à ce qu’il soit en tout temps accessible.

Exemples de scénarios sociaux (cliquez dessus pour une version imprimable):


(Tiré de l'ouvrage : « Les pictogrammes, parce qu’une image vaut mille mots »)

(Tiré de l'ouvrage : « Les pictogrammes II, En route vers l'autonomie »)

LES PICTOGRAMMES ET LES SÉQUENCES

La lecture d’une séquence doit permettre au lecteur de s’approprier toutes les étapes menant à l’exécution d’une tâche. Ainsi, l’enfant est sécurisé, il sait ce qu’on attend de lui, il devient plus autonome et son estime s’améliore. 

 

Une séquence est composée de toutes les étapes nécessaires à l’accomplissement d’une tâche. La présentation peut se faire de façon écrite ou imagée.

 

Voici l’exemple de 2 séquences, souvent proposées par Mme Brigitte Harrisson. La première permet à l’enfant de comprendre qu’il doit rester couché pendant la nuit et ainsi faciliter son sommeil. La seconde lui indique de rester assis pendant le repas. Cette routine l’aide à savoir que le repas débute lorsque l’assiette est pleine et se termine lorsqu’il a fini de manger et de boire. Je vous la présente sur un napperon que vous pourrez imprimer, plastifier et utiliser à chacun de vos repas ou collations.

 

Rejoignez-nous sur Facebook et obtenez de nouveaux pictogrammes gratuits!